Les Dangers Du Feu


Cette page est actuellement en cours de rédaction...

Source de chaleur et de réconfort, le feu est néanmoins une source de danger omniprésente.

I - Le triangle du feu


Le feu est un dégagement d'énergie calorifique et de lumière qui accompagne la combustion. Pour qu'il y ait un feu, trois éléments doivent être réunis : L'oxygène, en quantité suffisante pour permettre la réaction chimique; La chaleur, en quantité et intensité suffisantes pour que la combustion puisse atteindre son point d'ignition; Un corps ou une substance combustible. On a pris l'habitude de symboliser le lien qui existe entre ces trois éléments par un triangle : le « triangle du feu ». Lorsque le feu prend, il ajoute un effet de réaction en chaîne qui amplifie la combustion.



Quatre classes de feux

On regroupe les différents types de feux en quatre classes. Cette classification est effectuée selon les matériaux de combustion et les difficultés particulières rencontrées lors de l'extinction du feu. Le jonglage est considéré comme un feu de classe B : Celui-ci regroupe les feux de tous les dérivés du pétrole, les liquides et les gaz inflammables ainsi que les feux de graisses ou de matières plastiques.

II - Blessures provoquées en jonglant - brûlures


Que ce soit lors de spectacles ou de session feu privée, il arrive fréquemment que l'on ce brûle en jonglant. Peut importe le degrès de gravité, il ne sert a rien de prendre sur soit afin de supporter la douleur. La plus petite des brûlures peut être extremment douloureuse...

Le degré de gravité dépend de :

  • La température de l'agent
  • La durée de l'exposition
  • L'âge (les enfants et les personnes âgées ont une peau plus fine)
  • La localisation de la zone lésée: la peau est plus épaisse au niveau de la paume des mains, de la voûte plantaire et du dos, les brûlures siégeant à ces endroits étant souvent moins profondes)




Brûlures du premier degré (lésions de l'épiderme)

Rougeur et douleur vive.
guérison : spontanée, en l'espace de quelques jours et n'occasionnant pas de cicatrices.

Brûlures du second degré (lésions de l'épiderme)

les brûlures du deuxième degré sont toujours douloureuses et la présence de cloques est typique.
guérison : spontanée, la guérison étant obtenue dans les deux à trois semaines.
2e degré profond : La guérison peut durer plus de 30 jours et peut résulter en une peau de moins bonne qualité et/ou de contractures.

Brûlures du troisième degré (lésions intéressant toute l'épaisseur du derme)

coagulation et nécrose de tous les éléments épidermiques et de l'intégralité du derme
les atteintes du 3e degré sont indolores du fait de la destruction des terminaisons nerveuses.
guérison: une réépithélisation spontanée est impossible, du moins à partir des bords de la plaie, les blessures dont la taille dépasse quelques cm2 doivent donc être refermées par chirurgie.

Enfin, on signalera que les brûlures très profondes qui s'étendent jusqu'aux muscles ou jusqu'à l'os, sont parfois appelées brûlures du quatrième degré (mais reste improbable lors de la pratique du jonglage enflammé).

Les vêtements en synthétique peuvent avoir fondu et collé à la peau. En les enlevant, il y a un risque d'arracher la peau. On commence donc par passer la brûlure sous l'eau et si le vêtement colle encore à la brûlure, on le découpe autour de la plaie puis on laisse intervenir un professionnel (médecin, secours, urgences...)